Mardi 25 septembre 2018

Pas d’autre Messie sauveur (Galates 1,6-10)


Lire le texte

Quoi ? Vous avez suivi le catéchisme, et vous croyez que ce n’est pas suffisant ? C’est Jésus qui est sauveur de sens, qui permet d’échapper à l’absurde dans ce monde plein d’autres théories. Elles ne permettent, ni d’échapper à la mort, ou au mal, ou aux contraintes mêmes des systèmes religieux. Dieu ne peut pas dire autre chose que ce qui nous est dit en Jésus-Christ. Pourtant, Paul ne peut pas avoir eu accès à tous les récits de miracles, aux paraboles, au sermon sur la montagne, à toute la construction des évangiles, mais il discerne clairement les déviations que certains milieux légalistes pourraient apporter. L’anathème, ou la malédiction pour ceux-là : l’expression nous choque, en notre temps de tolérance. On pourrait comparer pourtant à l’indignation qui nous saisirait, si on attrapait celui qui aurait empoisonné le réseau d’eau potable de toute une ville… Par l’Esprit Saint, nous pouvons comprendre que le Christ Jésus nous amène à bien autre chose que toutes les méditations orientales, philosophies ou psychologies, qui ne sauvent finalement pas les humains, et le monde même, de ses dérives. Ne risquons-nous pas, comme des empoisonneurs, de transmettre un Evangile, soit tellement rigoriste, soit tellement conciliant et laxiste, qui finalement montre que nous ne sommes pas témoins du Christ Jésus ?

Jean-Philippe Noir

Prière: Seigneur, fais de nous des témoins de ton amour, et de la grâce avec la paix qui nous rencontrent en Jésus.  

Référence biblique : Galates 1, 6 - 10

Commentaire du 26.09.2018
Commentaire du 24.09.2018